Que signifie ce concept ?

 

Quelles différences avec le jeu de rôle ou des soirées Meurtres & Mystères, etc...

 

Découvrez nos F.A.Q à propos de cette étrange loisir !


Une totale immersion

Notre objectif est de faire totalement oublier la réalité au joueur. Ambiance, lieux, scenario, personnages, tout est conçu pour que chacun vive vraiment son rôle. L'immersion est TOTALE. Les joueurs sont toujours surpris que la partie se termine si vite, même après 5 ou 6 heures de jeu ! Pour eux, pendant une soirée, le temps s'est arrêté.

Des scénarios passionnants

Nous attachons un soin particulier aux Scénarios afin qu'ils soient de haute qualité, complexes, mais suffisamment clairs et abordables, afin de satisfaire autant les joueurs débutants que les vétérans. Votre Personnage sera le reflet de vos envies, que ce soit pour une soirée de détente ou de redoutables défis.

Des thèmes insolites

Nos joueurs peuvent évoluer dans des Thèmes aussi variés  que le monde des Pirates, des Années folles, du Moyen-âge ou du Roman noir. Ils se risqueront dans des lieux insolites, comme une clinique psychiatrique, un manoir hanté ou encore un vrai château du moyen-âge. Venez découvrir l'univers de nos Murder Parties.


Visitez notre page Infos pour en apprendre plus sur nos Thèmes, nos scénarios, le déroulement de nos soirées, nos conditions, les aspects pratiques et bien d'autres choses encore...


Définition de la Murder Party

La Murder Party, ou encore appelée « soirée enquête », est un jeu immersif basé sur des thèmes variés (pirates, moyen-âge, années folles, mafia, Sherlock et même des thèmes issus de séries télévisées comme Game of Thrones). Ces soirées se distinguent sur trois points essentiels : (1) les lieux, toujours majestueux ou insolites; (2) le scénario, riche et passionnant ; et (3) surtout le fait que dans ce genre de soirée, ce sont les convives qui jouent le scénario !

On peut en effet comparer la Murder Party à une sorte de Cluedo grandeur nature permettant de vivre, le temps d'une soirée et avec un maximum de réalisme, une  folle aventure remplie d'énigmes, de frissons et de rebondissements. Chaque joueur incarne un rôle avec un objectif qui lui est propre : séduire ou assassiner un autre joueur, prendre le pouvoir, trouver l’amour, vendre sa marchandise, remporter un combat, fomenter un complot, etc… voire, parfois, tout simplement survivre à la soirée ! Le scénario, écrit à l'avance, est dirigé par les organisateurs, dont  le rôle est de gérer le mécanisme du jeu et les actions entre joueurs. Chacun d’entre eux reçoit une (brève) fiche de personnage détaillant son rôle, ses secrets, ses relations avec les autres joueurs ainsi que ses objectifs personnels. Souvent, les convives pourront en outre déguster pendant toute la partie un repas et des boissons en rapport avec le thème choisi.

 

Enfin, la soirée se terminera par un débriefing et les organisateurs vous poseront alors différentes questions (plus ou moins indiscrètes…) sur les différentes intrigues de la soirée. La Murder s’achèvera avec un dénouement final à la "Hercule Poirot", où tout les joueurs révèleront leurs secrets….. mais, la soirée pourra continuer, vu qu’elle a si bien commencé…

Quelle différence entre une Murder Party et un Grandeur Nature?

Cette question pourrait être comparée à celle-ci : "quelle est la différence entre la littérature et les livres policiers ?". La murder party est un cas particulier du GN (Grandeur Nature), qui lui-même est une évolution des murder parties. Aujourd'hui, on entend la murder party comme une forme de jeu d'enquête interactive, où l'action a une durée relativement courte (d'une soirée à un petit week-end), un nombre de joueurs relativement restreint (entre 10 et 20 joueurs, très rarement plus), et où un crime de sang est le point central de l'intrigue. Souvent, les habitués du GN parlent de "huis clos" par assimilation, mais il existe des GN "huis clos" qui n'entrent pas le cadre de la murder party. Cela ne signifie pas qu'ils soient inintéressants, mais juste qu'ils sortent du champ de notre spécialité. Bien évidemment, comme toutes règles, on peut les violer mais à condition de le faire en connaissance de cause et de savoir pourquoi.

Une Soirée Enquête, c'est une sorte de Murder Party ?

Oui, absolument. Une soirée enquête est une murder party dont le mécanisme de jeu fait appel à des points-actions et/ou un certain nombre d'éléments virtuels (lieux, indices, actions). Le terme de "soirée enquête" a été rendu populaire par les éditions SPSR et Asmodée (1990-2000 environ), qui l'ont utilisé pour leurs jeux commercialisés. D'une façon générale, les murder parties utilisant ce type de mécanisme sont appelées "Soirées Enquêtes" : une dizaine de joueurs, des points-action, un ensemble d'intrigues et d'indices formant grosso-modo un puzzle intellectuel, jouable en quelques heures. Il est important de bien comprendre que ce type de jeu n'est qu'une petite partie de ce qui existe en murder party, et donc d'une façon plus générale en GN.

Quelle différence entre une Murder Party et un Cluedo ?

Une murder party n'est pas un jeu de société comme l'est Cluedo™ : une murder party, c'est une histoire qui se déroule en grandeur réelle; un peu comme si chacun des joueurs était vraiment le Colonel Moutarde ou Mlle Rose. Dans une murder party, il n'y a pas de dés, pas de cartes, pas de pions ou de plateau de jeu : le terrain de jeu c'est le lieu (maison, appartement, château), les pions ce sont les joueurs eux-même ! En murder party, tout le monde joue en même temps, ensemble : vous n'attendez pas votre tour pour jouer. Vous ne jouez pas votre destin à la roulette. Dans une murder party, il n'y a pas de "gagnant" ou de "perdant".

Quelle différence entre une Murder Party et un jeu de rôle ?

En général, dans un jeu de rôle sur table, vous êtes assis... autour d'une table. Vous n'êtes pas costumé (sauf rares exceptions), vous ne vous déplacez pas. Le MJ (Maître de Jeu) a connaissance et gère l'ensemble des actions de chacun des joueurs. Dans une murder party, tout cela disparaît. La plupart des actions sont jouées, l'orientation narrative du jeu de rôle "sur table" disparaît. Bien entendu, on ne tue personne réellement, mais les autres actions sont jouées (en particulier : convaincre, discuter, fouiller, etc.) même si parfois des mécanismes de simulation sont utilisés pour réaliser certaines actions (par exemple l'hypnose). Enfin, il est rare de retrouver le même personnage d'une murder party à l'autre. La notion de "campagne" est rare.

Quelle différence entre une Murder Party et un Killer (Traque) ?

Le Killer (aussi appellé Traque) est un jeu de tueurs à gages où chacun est à la fois proie et assassin, ce qui n'est pas le cas dans une murder party (en général en tout cas). Dans un Killer, les personnages sont extrêment peu détaillés, seul l'objectif compte. Dans une murder party, c'est habituellement plutôt l'inverse ! Le Killer est une forme de murder party qui aurait perdu son origine de jeu de rôle pour ne garder que l'action d'enquête et de crime.

Quelle différence entre une Murder Party et une Soirée "Meurtre & Mystère" ?

Une soirée meurtre et mystère consiste, de façon générale, en un dîner rassemblant plusieurs dizaines de personnes. Quelques uns de ces convives sont des joueurs-acteurs; l'assassin, la victime, le complice et quelques "fins limiers" sont parmi eux. Les autres convives sont des joueurs-spectateurs, leur rôle ne consistant qu'à observer le déroulement des évènements et déduire qui est l'assassin avec les indices qu'ils ont vu ou entendu.
Dans ce genre de soirée de jeu, l'interaction est faible, et la soirée se termine par la découverte du meurtrier par l'un des fins limiers. Chaque joueur-spectateur peut alors voir si sa propre théorie était vraie ou non. Bien entendu, ce genre de soirée présente le risque de laisser une grande partie des joueurs-spectateurs dans une attitude attentiste : wait and see. En revanche, elle est plus adaptée qu'une "murder party" pour de grands groupes. Comme elle se déroule souvent dans un restaurant, les prix s'en ressentent d'autant à la hausse.
Il existe une deuxième sorte de Soirées (ou Souper) Meurtre et Mystère. Ce terme est en effet utilisé au Québec pour désigner des jeux de société où chacun incarne un protagoniste dans une histoire policière écrite à l'avance. Chacun reçoit avant le jeu un petit livret qui détaille les phrases qu'il devra dire, les questions qu'il devra poser et les réponses à donner à ces questions. Cette forme de "théâtre assis autour d'une table" est très en vogue au Québec et d'une façon générale en Amérique. La version anglophone de ce genre de soirée s'appelle "murder mystery game".
En deux mots et pour simplifier : dans une soirée meurtre et mystère, le roleplay et l'interaction sont limités à un minimum et bridés par une forme de dirigisme que l'on se doit de fuir en murder party. C'est pour cela, entre-autres, que les termes sont différents.

Une Murder Party, c'est une soirée Team Bulding / Incentive ?

La murder party peut servir parfois de support à des week-ends de team building, ou d'incentive. Cette formule présente l'avantage de permettre aux plus timides d'avancer par l'effet de leur groupe de joueurs, et parfois de se révéler de très bons déducteurs : on peut être bon détective et mauvais déducteur, piètre investigateur et excellent en résolution d'énigmes...

Quel est le but du jeu ? Qui gagne ?

Le but du jeu est simple : jouer et rendre son personnage le plus possible. Trouver l'assassin est secondaire ! Cela, tout le monde l'a bien compris. Mais en fait, le but du jeu est bien plus que cela : c'est vivre un moment rare, jouer un personnage différent de celui qu'on est tous les jours, et surtout passer une excellente soirée. C'est là que se trouve la véritable substance du jeu : le roleplay. Le gagnant ? Mais est-il vraiment besoin d'un gagnant ?

Concrètement, comment se passe une Murder Party ?

Pendant une murder party, les joueurs incarnent leur personnage, et le jouent en comme des acteurs : on n'est pas assis autour d'une table avec l'imaginaire pour seul décor. Les actions sont faites réellement par chaque joueur qui joue un véritable rôle de composition : on se déplace, on fouille pour trouver des indices, on questionne des témoins pour comprendre qui est l'assassin. Les joueurs sont costumés, pour mieux vivre leur personnage et ajouter à l'ambiance. La musique, le décor, les accessoires et parfois même la nourriture sont en accord avec le thème et la période de l'histoire dans laquelle se déroule le jeu. Un maximum de choses sont réelles pour entrer dans l'ambiance et s'immerger dans son rôle.

Qui a inventé les Murders Parties ?

On ne sait pas. Il existe des preuves que le terme existe depuis plus d'un siècle; le concept de jeu d'enquête date d'encore plus loin. Son association avec une soirée costumée, puis le jeu de rôles en réel, est plus récente. Ce qui est certain, c'est que la consonance anglaise ou américaine de la murder party est un leurre. Le terme n'existe d'ailleurs pas dans les pays anglophones où on parle de "murder mystery game" .
Dans la littérature, vous trouverez chez Agatha Christie ("Un meurtre sera commis"), J-D Carr et Paul Halter des références extrêmement précises à des murder parties. De même, Monsieur Henry Bordeaux de l'Académie Française a publié en 1932 le roman "Murder-Party ou Celle qui n'était pas invitée", dans lequel il raconte le déroulement d'un jeu d'enquête appellé murder party...


FAQ tirées de l'excellent site belge sur les Murder Parties, murderparty.be